édition 2014 - 2015

La transatlantique des amateurs de 40 ans

Lorient 16 Juillet 2017 Barcelone 12 Juillet 2017

madère martinique

actualité

Retour
22 Juillet 2017

Ce n'est pas fini

Vainqueurs en temps réel en double de l’étape Lorient – Madère François-René Carluer et Gwenaël Roth (Agence Directe 3,9%) ont coupé la ligne d’arrivée à 9h 46’ 20s ce samedi matin, un peu moins de 4h après le premier solitaire et 38’ derrière le 2e solo : « Et pourtant, on a vraiment poussé le bateau ! ». Leur temps de course est de 5j 17h 46min 20s. Le 2e duo, Give me five, est attendu vers 12h40.

 

François-René Carluer et Gwenaël Roth (Agence Directe 3,9%) : « Se faire battre par un gars tout seul, c’est sûr qu’on est un peu interpelés voire embêtés ! Il faut admettre la maestria d’Alexandre Ozon et de Jean-Pierre Kelbert, surtout que nous ne sommes, de fait, pas les seuls à être battus par eux… » 

 

Il faut rester modestes

« On a bien allongé par rapport aux autres : j’ai un excellent tacticien navigateur, un bateau bien préparé qui marche bien.

Il faut rester modestes car nous n’avons fait qu’un tiers du parcours et malheureusement l’expérience prouve que ce ne sont pas forcément les premiers à Madère qui terminent sur le podium final. Il faut rester très humbles. C’est la deuxième fois qu’on fait cette course, on vient se bagarrer.

En temps compensé on surveille notamment Ogic… on va avoir le temps de manger un petit steak et on commencera à faire les comptes ! »

 

La course s’est jouée au Cap Finisterre

« Ce n’était pas plus intense que prévu, c’était normal. La descente du Golf a été super je crois que c’est là qu’on a décroché un peu les autres. On parmi les rares à être passés par l’intérieur du DST, Jean-Pierre et Ogic est passé là. Sur le coup c’était pas mal, par la suite, il valait mieux être positionnés plus au large. Mais on a douté : ça a été un passage difficile intellectuellement. La difficulté de l’étape était là. On a beaucoup réfléchi, beaucoup discuté. La course s’est jouée là. »

 

On a bossé… et on a bien mangé !

« Après on a vraiment poussé le bateau, on était au maximum. J’avais amené un bouquin à lire, je n’ai pas eu le temps de l’ouvrir ! On a bossé… et on a bien mangé ! On est plus gros qu’avant le départ ! »
commentaires
le reste de l’actualité