édition 2014 - 2015

La transatlantique des amateurs de 40 ans

Lorient 16 Juillet 2017 Barcelone 12 Juillet 2017

madère martinique

actualité

Retour
10 Février 2018

Team 2 choc et Ogic devant

20 – 25 nœuds établis, des rafales, les conditions étaient plus que sportives pour ce tout début de transat. Une mise en jambes très technique avant d’attaquer l’Atlantique ! Les deux vainqueurs de la flotte Atlantique de la première étape, Alex Ozon (Team 2 choc) et le duo Pascal Chombart de Lauwe et Fabrice Sorin (Ogic) ont tous deux pris les meilleurs départs de cette 2e étape.

 

Stéphane Bodin (Wasabi) fut le premier à couper la ligne, sous spi, c’était d’ailleurs le seul des soitaires, par 25 nœuds établis et des rafales, chapeau bas ! Alex Ozon (Team 2 choc), sur ses talons, a envoyé sa « bulle » juste après le coup de canon et a tout de suite, sensiblement, creusé l’écart.  

Jean-Pierre Kelbert (Léon) auteur d’un départ un peu plus prudent est vite revenu sur les deux leaders, auteur de très belles accélérations entre la ligne et la bouée de l’aéroport.

Ces trois solitaires ont réussi à bien tenir leurs spis, d’autres s’y sont essayés avec un peu moins de réussite dans cette brise à la fois soutenue et instable aux pieds des falaises madériennes. Le reste de la flotte a prudemment attendu un peu avant d’envoyer leur pépin... La route est longue, chacun sa course.

 

Une demie heure plus tard, les doubles s’élançaient à leur tour. La brise s’était un peu calmée à une vingtaine de 20 nœuds établis, permettant à un peu plus de spis de fleurir sur la ligne… Pascal Chombart de Lauwe et Fabrice Sorin (Ogic) ont très vite pris la tête, talonné par une flotte groupée tous spis dehors : cap sur les Antilles !

 

 

commentaires
le reste de l’actualité