édition 2020 - 2021 Lorient - Marseille - Madère - Martinique

Fred Couture : le plaisir de retrouver les copains

Fred Couture (Be Happy) 5e solitaire, quel plaisir d’être à l’arrivée avec les copains !

" C’était une Transquadra pas du tout comme on l’attendait ! On était venus pour les alizés. Ça fait 3 ans qu’on parle d’alizés, de vents qui te poussent, de la route sud, etc. Et on eu tout l’inverse. Ce n’était pas forcément une partie de plaisir. Ce n’était pas simple. Au-delà du vent c’était la houle qui était compliquée à gérer pour la stabilité du bateau. Il y avait des choix à faire dès le début de course. Je n’ai pas cru dans la route nord, pas autant que Paolo !
J’ai fait du médian, donc le résultat est …médian ! Mais bon c’est comme ça ! Par respect pour mon Jeff (Jean-François Hamon – Festa Pour Aster), je lui ai laissé la 4e place, parce que c’est vraiment mon pote.

Mais c’était quand même une course sympa et quel plaisir d’être à l’arrivée avec les copains ! Parce que c’est une épreuve qui se joue en trois étapes : il y a l’avant, il y a pendant et il y a l’après : ce que je préfère, presque c’est l’avant et l’après, pour être avec les copains !!

Sur la première étape, j’avais été contraint d’abandonner, j’ai donc joué mon vatout, mais c’est du passé, c’est un sport mécanique, je pense d’ailleurs bien à ceux qui ont dû jeter l’éponge et notamment à mon copain Stéphane Bodin.

Je ne sais pas si j’en referais une, parce que celle-ci a été vraiment dure. J’ai notamment eu peur quand je voyais le mât qui bougeait de toute sa hauteur, et je n’arrivais pas à redresser le bateau ! Il y a eu trois grains à 37 – 38 nœuds : j’ai eu peur

Et au-delà de la dureté, ce n’était pas comme à la première où je découvrais les plaisirs de la navigation en solitaire, là j’ai pris moins de plaisir, clairement.
Mais bon on verra dans deux ans et puis ça dépendra s’il y a des copains qui y retournent !"