édition 2020 - 2021 Lorient - Marseille - Madère - Martinique

Médicaments pour le Liban

Ce vendredi, 18 février, à 11h, une collecte de médicaments sera organisée pour le Liban. Cette opération a été mise en place par Didier Beauvois, co-skipper de Gilles Antoine (R2D2). Bravo et merci à lui et rendez-vous vendredi sur le ponton course.

Voici le message de Didier Beauvois, actuellement à 400 milles de la Martinique :
« Chers amis coureurs, ce message vous est destiné ! Non pas pour vous vendre un produit, mais à l'inverse pour vous proposer de donner... vos médocs ! Ou une partie de votre stock de médocs à l'arrivée en Martinique !

Cette initiative de solidarité est née
1) après avoir mis à la benne tous les médicaments restants de la précédente Transquadra (tous périmés !)  
2) après avoir fini de remplir les dates de péremption de la nouvelle trousse pharma de R2D2 "mince alors, peu de chance de consommer tous ces médicaments avant leur péremption...!")  
3) après avoir entendu Joe Hatem (un chef d'entreprise libanais) décrire la situation de son pays...

Voici quelques extraits du témoignage de Joe :
"Depuis Octobre 2019, le Liban vit des soulèvements populaires suite à la dégradation de la condition sociale (...) Le 4 août 2020, explosion apocalyptique et quasi nucléaire au Port de Beyrouth, détruisant des quartiers entiers de la capitale : plus de 200 morts, 6000 blessés, 300,000 ont perdu leur logis (...). La monnaie nationale perd graduellement de sa valeur, réduite (à ce jour) à moins de 5% de sa valeur initiale. La majorité des produits consommés étant importés, ils sont devenus hors de prix, y compris de denrées essentielles : médicaments, combustibles, etc. (...). Du fait de la COVID, les longues périodes de confinement non-productives ajoutent à l’appauvrissement généralisé des citoyens. Le "salaire minimum mensuel" officiel au Liban équivaut actuellement à environ 25€ par mois. Les meilleurs salaires n’excèdent pas 400€ par mois (...). Les Nations Unies considèrent qu’aujourd’hui 70% de la population libanaise vit sous le seuil de pauvreté (...). Il reste heureusement une minorité engagée, pleine d’espérance, qui résiste et œuvre avec et pour la population à une survivance et une reconstruction.  Les membres de EDC-Liban sont de ceux-là. C’est dans ce cadre que se situent les appels des Libanais résidents et de la diaspora, pour une assistance sur les plans médical, alimentaire, scolaire."

Nous vous proposons donc d'aider nos amis libanais en donnant tout ou partie de vos médocs pour cette initiative. La collecte en Martinique sera gérée par le réseau "Les EDC" avec nous sur les pontons, puis Rodolphe entrepreneur en Martinique (pour l'expédition) et enfin Joe au Liban (pour la réception et la distribution). Cela garantit que votre don ne sera ni détourné ni vendu, et qu'il sera utilisé justement. »