édition 2020 - 2021 Lorient - Marseille - Madère - Martinique

On a fait notre course et ça nous a bien profité

Champagne ! Philippe Claude et Frédéric Gautier (Figaro 2 – Champagne), vainqueurs en temps réel de l'étape Lorient – Madère, ont franchi la ligne d’arrivée de cette étape Lorient – Funchal, mardi 24 août à 22h 51min 43s (heure française) : Bravo à eux ! Comme pour la flotte partie de Marseille, c'est un Figaro 2 qui a les honneurs de la ligne en temps réel.

« C’est une bonne nouvelle ! Ce n’était pas du tout prévu ! On n’est pas l’équipage le plus préparé ni le mieux organisé mais on est bien partis et on a fait une bonne option du passage du DST par l’intérieur au Cap Finisterre. Et on a toujours fait le choix de tracer la route la plus courte en refusant les routages qui nous faisaient partir vers l’ouest.

Et après le bateau va vite au portant : on a tiré dessus comme des fous et il marche bien !
On tenait bien le grand spi quand il y avait du vent. Il n’y avait plus tellement d’options. Il fallait juste faire avancer le bateau.

Vos choix stratégiques, une évidence ?
Il y a toujours une part de réussite, mais en fait on est tellement mal organisés que l’on ne savait pas ce que faisaient les autres parce qu’on ne voit pas les autres bateaux à l’AIS.
Du coup on a fait notre course et ça nous a bien profité. Mais un bateau ça ne va pas très vite donc la route la plus courte, ça a du sens pour nous. Nous sommes des régatiers du dimanche, on fait ça entre trois bouées, mais là ça a marché aussi pour la course au large.

On s’est fait plaisir !
On a eu un peu peur aussi avant le cap Finisterre quand on a eu du près dans une mer casse-bateau avec du vent, de la pluie : on s’est vraiment demandé ce que l’on faisait là ! Tout le début, c’était l’automne quand même !
Et après le cap Finisterre ça a commencé à glisser sous spi, c’était tout de suite plus confortable avec le bateau à plat.

Les enseignements ?
On est super contents du pilote automatique. On a bien géré le sommeil aussi, on avait un peu d’appréhension là-dessus, et finalement ça va on est assez frais
On a deux trois bricoles à réparer mais globalement, le bateau est en bon état.

Les calculs de ratings ?
Non pas du tout : on ne sait pas où sont les autres et on ne connait pas leurs ratings !

C’était une belle aventure ! »